SEO sprint - Всё для максимальной раскрутки!

8 avril 2013

IaaS, PaaS et SaaS

Le Cloud Computing permet aux entreprises de consommer des services informatiques à la demande.
Les fournisseurs Cloud déclinent donc ce concept en trois marchés :
IaaS (Infrastructure as a Service), parfois ITaaS (IT as a Service) : seul le matériel (serveurs) est dématérialisé. Les clients peuvent démarrer ou arrêter à la demande des serveurs virtuels (Linux ou Windows) dans des datacenters, sans avoir à se soucier des machines physiques sous-jacentes, et des coûts de gestion qui sont liés (remplacement de matériel, climatisation, électricité etc.).
Avantage : grande flexibilité, contrôle total des systèmes (administration à distance par SSH ou Remote Desktop), permet d’installer tout type de logiciel métier
Inconvénient : besoin d’administrateurs système comme pour les solutions serveur classiques sur site
PaaS (Platform as a Service) : le matériel, l’hébergement et le framework d’application sont dématérialisés. Les clients « poussent » leur application existante dans le Cloud, ou développent une nouvelle application avec les outils proposés par les fournisseurs.
Avantage : le déploiement est automatisé, pas de logiciel à acheter ou d’installation supplémentaire à faire.
Inconvénient : limitation à une ou deux technologies (ex. : Python ou Java pour Google AppEngine, .NET pour Microsoft Azure, propriétaire pour force.com). Pas de contrôle des machines virtuelles sous-jacentes. Convient uniquement aux applications Web.
SaaS (Software as a Service) : le matériel, l’hébergement, le framework d’application et le logiciel sont dématérialisés. Les clients n’achètent plus le logiciel mais le consomme à la demande, en payant à l’usage réel. Le logiciel est hébergé chez le fournisseur, dans son propre datacenter.
Avantage : plus d’installation, plus de mise à jour (elles sont continues chez le fournisseur), plus de migration de données etc. Paiement à l’usage. Test de nouveaux logiciels facilité.
Inconvénient : limitation par définition au logiciel proposé. Pas de contrôle sur le stockage et la sécurisation des données associées au logiciel. Réactivité des applications Web pas toujours idéale.
Saviez-vous que si vous utilisez Gmail, vous consommez déjà du SaaS (gratuit) ?
Le IaaS offre à notre avis la plus grande marge de manoeuvre, la plus grande flexibilité et le plus grand contrôle en permettant de migrer tout type d’application métier existante dans le Cloud, et de déplacer tout type de serveur dans le Cloud afin de réduire ses coûts.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire